lundi, 24 octobre 2011

Diversion

Aujourd'hui, je ne vais pas vous parler de ce qui m'agite et me désespère un chouia (trouvez la litote).

Non parce qu'à quoi bon répéter la même rengaine. Je me suis gourrée en beauté. Apparemment mes crises sont rédhibitoires. Mais 'entendre dire que tout ce sur quoi je me suis avancée auprès de gens externes et que je croyais avoir bâti sur une base solide va être saccagé, ça faut pas le dire bicause les 7 ans à vivre, tout ça.

Bref, bonnet blanc blanc bonnet.

Préparez vous à relire des posts dégoulinants de tristesse etc. par contre... Je crois que ça risque d'être plus fort que moi parfois, même si j'ai pris des bonnes résolutions.

Et éventuellement d'entendre parler du nouvel homme de ma vie :

j'ai nommé Donald!

Non pas celui là :

Donald 1.JPG

Le mien s'appelle Stephen...

Donald 2.JPG

Entre lui et un Apollon tout droit descendu de l'Olympe ou équivalent romain, je prends Stephen. Je l'ai vu hier, dans le bar, où j'étais comprimée entre des maudits français chauvins et des maudits français chauvins, et mon coeur a fait "ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii". En même temps, il en a bien besoin tellement il fait "Pffffffffffffffffff" ou "Pschiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitttt" en ce moment. Depuis 4 mois. Enfin non depuis janvier. Putain 10 mois aux chiottes quoi en gros. Il a même fait un battement ou 2 de traviole c,est moi qui vous le dit!

Et en plus c'est un pauvre pêcheur (bon, moi, la canne ou la contrition judéo-chrétienne, c'est pas trop mon truc mais bon, je veux bien faire une exception pour Stephen) qui a atteint la rédemption nationale. Trop beau, on croirait un des films fétiches, basées sur une histoire vécue et "réaliste" que le jspq affectionne tant.

Je vais quand même ajouter au sujet de ce dernier que je lui ai reproché ses choix unilatéraux de films (entre autre) dans un mail que je viens de lui envoyer (et auquel il va répondre, façon vierge offensée, qu'évidemment, je ne l'ai aidé qu'avec des intentions peu avouables derrière la tête), au risque qu'il laisse tomber les plans pour m'installer ma machine à laver demain. Mais là, rien à foutre, il vivra avec sa conscience d'Ingrat avec un grand I et puis c'est tout.

Je vais pas pouvoir écrire beaucoup cette semaine.... Plein d'AR avec la bonne femme qui me les a cassés menus l'autre fois. Plus ce soir je dois acheter de la nourriture pour le toutou et pour moi et faire le ménage, si jamais le pote du jspq venait quand même chez moi. Si j'avais su, j'aurais fait ça ce week-end.

Faut savoir quand même que samedi, me retrouvant socialement le bec à l'eau, j'ai finalement vu "The artist" (pas mal bien que la déchéance soit trop longue à mon goût) avec un groupe de mon site de sorties et que j'ai fini en quatuor à faire la tournée des bars, limite danser sur un bar (s'il y avait eu une hauteur de plafond suffisante) à 3-4 heures du mat. Du coup le contrecoup du réveil difficile du lendemain pour repartir dans les bars rugbyphiles (2 entre 10 et 12h30!) a aussi été amoindri par Stephen, le dieu grec néo-zélandais! Dis, F., c'est vrai, tu pourras me faire autographier un truc, dis dis ;-)

Bref, il y a moyen de passer des soirées sympas sans jspq, j'avais oublié. Quel timing excellent...

Commentaires

Non absolument pas ! j'aime pas ces mecs qui sont plus grands, plus musclés et plus riches que moi ;-)

Écrit par : F. | lundi, 24 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

C'est pas joli joli la jalousie le jspq te dirait ;-)

(Allez siouplait quand même !!! :-) )

Écrit par : presso | lundi, 24 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Oh mais un humain est fait de grandes et de petites choses, j'lui dirai au jspq !

Bon comme tu me supplies, je suis pas salaud quand même, je le ferais moyennant ta reconnaissance éternelle ;-)

Écrit par : F. | lundi, 24 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Ah mais sur ça, on est tout à fait d'accord toi et moi (mais il y en a qui pensent que ça vaut pour eux mais que les autres doivent être de purs esprits, limite des machines à leur service...)!

Et bon ma reconnaissance, tu auras. Pour qu'elle dure éetrenellement, faut au moins son numéro de tél et allez hop, soyons fous, un rencard ;-)

Écrit par : presso | lundi, 24 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Je lui laisserai ton numéro en lui disant que la prochaine fois qu'il ira en Suisse pour faire de la fraude fiscale, il faut absolument qu'il aille voir cette "call girl", que vraiment elle vaut le détour. Une nuit, c'est tout ce que je peux te promettre, le reste ça sera à toi de le mériter ;-)

Écrit par : F. | lundi, 24 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Oh mais c'est plus que suffisant, il va pas s'en remettre, le pauvre, crois moi ;-)

Écrit par : presso | lundi, 24 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire